Des recettes narsques!

Je me suis lancée dans une série de recettes narsques, c’est-à-dire des plausibles repas effectivement dégustés dans mon univers des Dissidents. Toutes ces recettes n’ont pas été testées, elles ne sont pas du tout vegan friendly et reflètent davantage la société narsque  que notre civilisation actuelle, n’en soyez donc pas offusqué. Il s’agit simplement d’éléments du décor, comme dirait le Fictiologue.

Braisé à l’orignal

Rien de mieux que de commencer l’automne avec une bonne viande sauvage très savoureuse. Les récoltes sont faites, les réserves craquent. On peut se faire un braisé qui réchauffera non seulement les coeurs, mais aussi la yourte.

Ingrédients
Rhubarbe en cube
Lard
Vin rouge
Cassonade
Ail
Oignon
Cèdre broyé
Orignal (ou autre viande sauvage sous la main, tout le monde a ça, au pire, allez à la réserve commune)

Préparation

S’assurer que l’âtre central de la yourte ait suffisamment de braises.

Dans un pot de terre cuite idéalement, ou alors de cuir bouilli et durci, faire fondre la rhubarbe, l’ail et l’oignon dans du lard. Ajouter la cassonade et le cèdre. Déglacer au vin rouge. Saisir le gibier sur tous ses sens puis retirer du feu.

Laisser mourir le feu. Creuser un emplacement assez profond pour couvrir le plat. Enrouler-le d’écorces de bouleau pleureur et recouvrir de cendres encore chaudes. Réalimenter le feu, attendre au soir puis déterrer et déguster entre proches.

rawpixel-754026-unsplash
Photo par rawpixel sur Unsplash

Aiglefin à la gelée de cèdre

Que serait la cuisine narsque sans l’apport maritime? Voici une recette fort simple et rapide, facile à préparer dans la cuisine d’été.

Ingrédients
filets d’aiglefin
chair de crabe cuite
gelée de cèdre
lard

Préparation

Placer les filets sur plusieurs couches d’écorces de bouleau. Sur la moitié des filets, défaire la chair de crabe précuite et recouvrir le poisson. Déposer une noix de lard sur le crabe et mélanger à de la gelée de cèdre. Apposer un autre filet sur le dessus, compresser puis enrouler dans l’écorce. Laisser chauffer près du foyer extérieur jusqu’à ce que le parfum du poisson cuit vous titille les narines.

peter-secan-510253-unsplash
Photo par Peter Secan sur Unsplash

Lièvre rôti au sapin

Après avoir trappé, éviscéré et écorché votre lièvre sauvage, quoi de mieux que le faire rôtir.

Ingrédients
lièvre
branches et écorce de sapin
sirop de métrié
vin blanc sec
lard
ail
bouillon
herbes sauvages salées

Préparation

Rouler le lièvre dans les herbes salées. Saisir sur toutes ses faces avec le lard dans une poêle jusqu’à une belle coloration. Éloigner un peu du feu et ajouter l’ail. Au besoin, ajouter du lard et continuer à faire rôtir le lièvre et l’arroser régulièrement. Ajouter les branches et l’écorce de sapin. Laisser chauffer, près du feu.

Déplacer le lièvre, les écorces et les branches dans un autre plat et couvrir d’écorce de bouleau. Dans la poêle, ajouter le sirop de métrié et faire caraméliser. Déglacer au vin et bouillon, verser sur le lièvre coupé en tranches.

barbara-montavon-665987-unsplash
Photo par Bárbara Montavon sur Unsplash

Salade des trois âmes

La salade élémentaire, complète et savoureuse. Impossible à rater, connue dans toute la contrée, cette recette varie d’un hameau à l’autre, mais contient toujours les mêmes aliments de base: les trois âmes.

Ingrédients
maïs
courge au choix
haricots au choix
herbes sauvages salées

Préparation

Faire bouillir le maïs et en couper les grains. Cuir la courge au feu, ouverte et égrainée, coupée en cube. Faire bouillir les haricots qui ont trempé toute une nuit. Mélanger le tout une fois cuit, laisser refroidir. Assaisonner d’herbes salées, de champignons frais ou réhumidifiés, un peu de chicoutais pourquoi pas, d’atocas ou de feuille d’higrain, sans oublier les truffes boréales. Chaque recoin a son mélange d’épices!

dragne-marius-117368-unsplash
Photo par Dragne Marius sur Unsplash

Banique

Aliment de base, ce pain plat est facile à faire et est à son meilleur tout frais.

Ingrédients
farine
oeuf
sel
lard
lait

Préparation

Faire une pâte homogène. Pétrir environ vingt fois. Étaler plat dans une poêle graissée et saisir au feu braisé. Éloigner du feu et laisser cuir encore un peu. Tourner la pâte et remettre au feu doux. Il est possible de rajouter des fruits secs ou des herbes dans la pâte avant la cuisson.

Banique recette

 

Quoi dire d’autre? Bon appétit!

Photo à la une par Caitlin Mclean 

La relève de la garde

Suivez la sortie des nouveaux articles et recevez une nouvelle gratuite dans votre boite de réception!

Publié par

Marie d'Anjou, auteure

Quelques études multidisciplinaires plus tard et quelques déplacements de lieu de résidence, je revisite le panorama et les parfums de mes enfances pour imaginer l'univers des Dissidents. Inspirée de la Côte-Nord (Qc) où j'ai grandi, la région de la Narse tente de véhiculer la même rudesse sauvage et la beauté nordique. Les Appalaches dessinent Cordalme et les Rocheuses canadiennes (sans pourtant les avoir vues), Sanglefroy. Après plusieurs projets avortés au fil des ans, c'est avec les Dissidents que mon écriture plus mûre trouve enfin l'histoire qui persiste sous ma plume et qui s'entête à vivre. Un travail de longue haleine qui demande autant d'inspiration que de bottages de fesses. C'est avec cette histoire que le métier rentre enfin, loin du romantique « poète la tête dans les nues », mais bien celui de l'écrivain devant l'écran à pondre des phrases nulles qui, un jour retravaillées, sauront plaire. Espère-t-on. ;)

2 réflexions au sujet de “Des recettes narsques!”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s