création univers écriture

Construire un univers I. Création d’un système d’écriture 201

La création d’un système d’écriture pour une langue fictive est une perte de temps monumentale si vous écrivez un livre. Ceci dit, c’est amusant, ça fait procrastiner et ça permet de rester dans son univers tout en prenant une pause de la rédaction, qui parfois est exaspérante. Il y a aussi la possibilité que ce système soit utile pour une série télévisuelle ou un film, ou carrément un jeu de rôle ou jeu vidéo. C’est pourquoi je propose ici quelques approches sur le sujet.

Système d’écriture:
une introduction

Il n’est pas question d’élaborer des graphiques. Les sources d’inspirations visuelles de votre code ne tiennent qu’à vous: il y a plein d’exemples sur le net pour satisfaire votre curiosité. Ici, je parle de systèmes d’écriture, de leur fonctionnement, leur mécanisme. À partir de là, vous pourrez établir le nombre de symboles nécessaires à votre système, il vous sera donc plus facile d’évaluer le travail visuel à accomplir.

Il n’est pas nécessaire d’avoir suivi la rubrique sur la création de langue pour suivre ce deuxième volet. Dans ce billet, je présente simplement mon plan contre l’analphabétisme fictif. Je propose une explication pour chaque système de base de l’écriture:

  • I. Alphabet
  • II. Syllabaire
  • III. Idéogramme
  • IV. Production du code

Bien entendu, ces modèles sont basés sur les techniques humaines, n’en déplaise aux étrangers d’autres mondes. L’idée est de s’en inspirer, de comprendre leur façon de faire, leurs points faibles et points forts.

Avez-vous hâte de vous amuser?

Photo à la une: Raphael Schaller

création univers écriture

Cahier d’exercises

Recevez un cahier pratique gratuit dans votre boite de réception!

Publié par

Marie d'Anjou, auteure

Quelques études multidisciplinaires plus tard et quelques déplacements de lieu de résidence, je revisite le panorama et les parfums de mes enfances pour imaginer l'univers des Dissidents. Inspirée de la Côte-Nord (Qc) où j'ai grandi, la région de la Narse tente de véhiculer la même rudesse sauvage et la beauté nordique. Les Appalaches dessinent Cordalme et les Rocheuses canadiennes (sans pourtant les avoir vues), Sanglefroy. Après plusieurs projets avortés au fil des ans, c'est avec les Dissidents que mon écriture plus mûre trouve enfin l'histoire qui persiste sous ma plume et qui s'entête à vivre. Un travail de longue haleine qui demande autant d'inspiration que de bottages de fesses. C'est avec cette histoire que le métier rentre enfin, loin du romantique « poète la tête dans les nues », mais bien celui de l'écrivain devant l'écran à pondre des phrases nulles qui, un jour retravaillées, sauront plaire. Espère-t-on. ;)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s