création univers écriture

Construire un univers I. Création d’un système d’écriture 205

205. Production du code

Si jusqu’à présent la création d’une langue était nécessaire pour suivre les étapes précédentes, ce dernier volet sur l’écriture est ouvert à tous. Il peut être suffisant, surtout dans un roman, de simplement mentionner comment une écriture est produite sans avoir à tout construire de A à Z — sans jeu de mots.

Dis-moi sur quoi tu écris, je te dirai…

…comment tu écris. Simple. Pour concevoir quelle forme de base aura cette écriture, il faut savoir sur quel support elle est produite. Un code gravé sur la pierre, le bois, les os sera beaucoup plus carré, peu courbé, que des lignes, des encoches. Le fait de cogner avec un marteau, utiliser un ciseau ou autre genre de poinçon pour chaque forme à appliquer génère un mouvement saccadé et percutant.

Pour une écriture sur du parchemin, du papier ou de la toile faite avec un pinceau ou une plume, un fusain, les symboles seront beaucoup plus fluides, très courbés, attachés même. Le mouvement de la main et du bras engendre un geste continu. Peu importe les époques et les styles, les écritures manuscrites sont très organiques dans leurs formes.

S’agit-il d’une ère de l’imprimerie ou encore du numérique? L’espace utilisé pour chaque signe a été très concentré avec la venue de la presse à impression. De la même manière, l’âge informatique conserve cette idée de précision et de simplicité du caractère porté à l’écran. Les signes se sont réduits à l’essentiel.

Qui sait écrire?

L’histoire de l’humanité nous montre que l’écriture a d’abord été enseignée pour certains groupes seulement avant de se démocratiser, du moins dans certaines régions du monde. On pourrait dire que la raison est simple: ceux qui ont le temps d’apprendre à dessiner des caractères n’ont pas le souci quotidien de remplir leurs réserves d’aliments. En gros, les classes bien nanties ont ce luxe: être assez oisifs pour apprendre un code. Ce code devient aussi un contrôle sur ceux qui ne le détiennent pas.

Un système d’écriture qui se veut complexe et difficile cherche peut-être à conserver ce pouvoir sur autrui. Il faut être initié ou mérité la maitrise du code. Un système décomplexé, facile, flexible penche probablement plus du côté de la connectivité des communications. Dans quels contextes sociaux cette langue écrite se trouve-t-elle? A-t-elle une valeur prestigieuse ou est-elle un outil communautaire pour tous? Est-ce une période en transition, ne sachant plus comment ajuster ce code par les nouveaux vents du monde?

Toutes ces mises en contexte permettent de bien visualiser l’usage et la manière d’écrire une langue. Ce n’est pas un système monolithique et encore moins immobile. Tout change, même si un système d’écriture est plus lent que la langue orale, il se transforme aussi.

Connaissez-vous d’autres éléments qui pourraient jouer sur la façon d’écrire? Avez-vous des anecdotes en lien avec les changements des codes écrits? Comment envisagez-vous votre système d’écriture à présent? A-t-il changé depuis la lecture de cette rubrique?

Photo à la une: Raphael Schaller

création univers écriture

Cahier d’exercises

Abonnez-vous et recevez un cahier pratique gratuit dans votre boite de réception!

One thought on “Construire un univers I. Création d’un système d’écriture 205

Laisser un commentaire