Construire un univers I. Culture et langue 304

304. Nous étions plus d’un: le pluriel

Ça peut paraitre facile, mais le pluriel, dans la culture, n’est pas seulement l’addition de un plus un. Dans la création de langue, prendre le temps de se demander comment se définit la pluralité peut être très révélateur de la construction mentale d’une communauté.

1 + 1

Dans nos sociétés occidentales, le pluriel commence à deux. Il y a une opposition de nombre entre l’unité et le reste. Dès l’instant où l’unité devient double, que l’on ajoute une seule fois la même valeur, l’unité se transforme en pluriel. Un cheval, deux chevaux; one mouse, two mice.

plein de canards de bain, notion du pluriel
photo: Andrew Wulf

Le duo

Tous les pluriels commencent à deux. Cependant, il y a des gradations possibles. Le duo, ou le couple, se retrouve dans certaines cultures, anciennes ou contemporaines. On peut distinguer l’unité du duo puis du reste. Il y aura donc des façons de distinguer ces nuances que ce soit dans les désinences, les cas ou les déterminants, les personnes lors de la conjugaison, selon le fonctionnement de la langue.

article précédent: 303. Le genre et l’âge

Un peu de précision… ou pas

Réservé aux abonnés

Pour lire la suite, entre ton mot de passe d'abonnés:

2 thoughts on “Construire un univers I. Culture et langue 304

Laisser un commentaire