102. Les positions

Dans ce premier volet sur la parturition en fiction, il sera question principalement de la position d’accouchement. Dans nos fictions, on place toujours la femme sur le dos. Le premier mythe à déconstruire est donc celui-ci. Cette rubrique se veut informative sur ce qu’un accouchement physiologique est, sans la médicalisation ni l’intervention d’un autre agent dans le processus.

Construire un univers I Création de langue

À partir de là, l’imagination et les recherches d’un auteur ou d’une écrivaine peuvent construire une scène plus réaliste. Je rappelle que je ne propose pas de conseils, n’étant pas qualifiée pour le faire, mais des pistes narratives basées sur des faits autour de la naissance sans intervention.

Accouchement couché

Être allongée sur le dos est la position la moins efficace et la plus douloureuse pour donner naissance. Elle joue contre la gravité, retient le bébé sur la colonne de la mère, ce qui cause globalement plus de douleur, une moins bonne respiration et allonge le temps d’accouchement. (La douleur sera abordée dans le prochain billet.) La raison de cette position vient du fait que l’obstétricien.ne peut avoir un coup d’œil rapide sur le col de la parturiente et la progression de la sortie du bébé sans trop se prendre la tête. (Quel adorable jeu de mots!)

Rien de mieux qu’une bd pour bien illustrer ça!

L’épidurale a un effet vicieux: elle sert à réduire la douleur, mais oblige l’adoption de la position la plus souffrante en empêchant l’usage de ses jambes. Quand la parturiente est maitresse de ses mouvements, le scénario de naissance est bien différent. Être allongée sur le dos est plutôt passif. L’accouchement est, selon moi, un événement où la mère est très active, maitresse d’elle-même dans la liberté qu’elle doit se permettre.

Pour la fiction

Si votre choix de scénario met l’accouchante en position allongée sur le dos, les jambes en l’air dans un étrier, ce serait bien d’y mettre le contexte qui justifie ce choix. Est-ce dans un hôpital contemporain assisté du corps médical? Y a-t-il eu péridurale? Quel cas à risque oblige cette position, car oui, certains événements nataux ne permettent pas à la femme d’être libre de ses mouvements, sans négliger les défis d’un handicap. Si votre contexte est plus historique, les positions assises ou accroupies sont peut-être plus adaptées au décor. Un avant-goût du futur? Peut-être que justement l’absurdité de la position systématiquement couchée a été révisée, comme c’est la tendance actuelle? Tout ça pour dire de ne pas prendre cette position pour acquise. Elle ne vient pas naturellement.

Le mouvement

Une parturiente en bonne santé physique est dans la capacité totale de bouger et de marcher. Elle n’est ni faible ni dépendante des autres. Une femme peut accoucher seule, plusieurs d’entre elles dans le monde le font. Les risques périnataux ne dépendent pas du fait de sa solitude, mais d’autres facteurs, et donc ne contribue pas, en soi, à l’augmentation des complications.

parturition accouchement physiologique position debout appuyé
photo: Laura Boil

Un accouchement est dit physiologique lorsqu’il suit la logique du corps, ce qui est ergonomique. Comme mentionné plus tôt, la gravité joue sur le corps. Il est donc plus efficace de favoriser la verticalité normale de la parturiente (pas la tête en bas, quoi). L’asymétrie des mouvements du bassin aide à ouvrir les parois et à déplacer les os. Une femme accroupie qui étire une jambe et non l’autre, qui roule son bassin de sorte qu’il soit désaxé favorise la descente.

Il vient instinctivement à l’accouchante des positions plus confortables et efficaces lors du travail, dans la mesure où celle-ci est ouverte à ce guide inconscient. Un élément narratif important pour vos fictions? Dès la première phase de l’accouchement, dite latente, la marche est favorable, la mobilité. C’est dans la mouvance que l’aisance se retrouve le mieux. Ce n’est pas de dire que les douleurs disparaissent, mais elles s’atténuent à être tolérables.

Des positions qui soulagent.

Pour la fiction

Dans les positions courantes, il y a la position couchée. Quoi? mais je viens de dire… oui, je sais. Être couchée sur le côté avec une jambe fléchie aide la mère à se reposer et à progresser dans le travail, contrairement au dos où le bassin est fixe et ne suit pas l’avancement du bébé. Il y a aussi être assise ou accroupie, être à genoux ou debout, voire suspendue. Ces positions ne restent pas figées. Il est important de bouger, c’est vraiment ce qui réduit la douleur et favorise le cheminement.

L’eau et autres gadgets

Il existe la pratique de l’accouchement aquatique. L’eau chaude tiède détend la chair, surtout la zone périnéale et réduit le recours à une épisiotomie. De plus, la légère apesanteur que procure la flottaison favorise le mouvement de la parturiente. Par contre, ça se planifie, car il y a des risques qu’une sage-femme doit connaitre et envisager, mais l’expérience est saine pour la mère et pour l’enfant. Celui-ci nait dans un milieu similaire à l’utérus et il bénéficie d’une transition plus douce, ce qui réduit son stress. Et le stress, à tout âge, c’est mauvais pour la santé.

Certains objets peuvent aider lors du travail. On peut penser au gros ballon pour s’y assoir ou s’y avachir. Il y a également des lianes en tissus pour se suspendre ou bien un banc troué pour s’accroupir. La chaise est un outil qui propose plusieurs positions possibles, le lit, le mur et une personne en présence, pourquoi pas?

Pour la fiction

Tout ceci demeure à la discrétion de la parturiente et peut ne pas lui convenir instinctivement. Ce qui compte, dans un accouchement physiologique, est le mouvement. L’immobilité est l’allié de la douleur. Avec ces renseignements, vous pouvez faire un choix dans vos scènes en connaissance de cause. La position dorsale n’en est qu’une parmi d’autres et la moins efficace. Ah oui, on parle mouvement; on peut aussi aller jusqu’à la danse! Amusez-vous!

Prochain rendez-vous sur la parturition: la douleur

image à la une: Amanda Greavette

Lexique de Narbrocque

Recevez un recueil lexical gratuit dans votre boite de réception avec l’abonnement! Vocabulaire de la mer, la montagne, la nordicité et de mon univers!

Sceau hébergement écoresponsable

Une réflexion sur “Construire un univers II. La parturition 102; positions

Laisser un commentaire