rendez vous des blogueurs

RDV: L’hiver, bien vivre avec en 3 points

Sujet chaud du jour pour le rendez-vous des blogueurs: l’hiver ou plus sérieusement, comment bien vivre avec et en tirer un plaisir plutôt qu’un dégoût. Aimé ou non, sentiment ambigu, l’hiver fait naitre des opinions divergentes sur lui. Voici trois trucs qui aideront peut-être à l’endurer mieux, du moins à vivre plus avec lui que contre lui.

1. Avoir des attentes réalistes en hiver

Vivre contre l’hiver est exténuant, démoralisant et surtout vain. Ce ne sera jamais une saison chaude, claire, ni facile. Pour aller dans le sens de l’hiver, les attentes face à lui se doivent d’être réalistes.

Il y aura du froid; acceptons-le et faisons avec. Le truc ancestral, notamment avec le froid, est de mettre plusieurs couches de tissus. Il fera sombre (c’est astronomique); faisons avec. Ainsi, profitez de cette unique lueur qu’offre la neige, abusez de chandelles. Il sera difficile de se mouvoir dans la neige, les vêtements; faisons avec. C’est-à-dire, ralentissez vos efforts, ne vous pressez plus autant.

bien vivre l'hiver rdv blogueurs
Photo: green ant

Accepter ne veut pas dire aimer. Au fond, si vous n’appréciez pas la saison froide, accepter ses états ne changera aucunement ce sentiment, bien qu’il puisse aider, évidemment. Prendre les choses comme elles sont permet aussi et surtout de savoir comment y faire face avec plus de résilience. Essentiellement, la résilience est l’art d’une vie.

2. Vivre l’hiver au plein air

Vous n’aimez pas l’hiver? Ne restez pas en dedans. Ça semble contre-intuitif, mais le plus grand mal de l’hiver vient du fait que l’on se confine. Les rhumes, les toux, la fatigue, le petit coup de mou prennent en réalité naissance dans l’encabanage, l’air vicié de la demeure si tant tellement bien isolée de l’extérieur qu’elle ne respire plus.

Vous voulez qu’on parle de confinement supplémentaire par les temps qui courent? Pour ceux qui n’ont pas pu sortir beaucoup dernièrement, entre autres, l’hiver sera encore plus lourd avec les mesures actuelles. En hiver, le soleil est rare et donc sa dose de vitamine D encore plus précieuse. Cette vitamine aide pour la solidité des os, mais aussi pour l’humeur et la qualité du sommeil. Sortir et profiter de la clarté qu’offre la neige permet de mieux garder la tête hors de l’eau.

Vivre l’hiver de façon téméraire

La chaine YouTube de Jonna Jinton est audacieuse et revigorante au sujet de l’hiver.

Jonna Jinton

On a tendance à se vêtir pour aller à l’auto. Un manteau, un foulard, ensuite peut-être des gants. On met le chauffage qui prend une demi-heure à venir et on espère ne pas trop souffrir d’ici la destination finale. On ne sait plus s’habiller pour le froid à force de s’exposer par coup de 5 minutes dehors. Alors, on reste avec l’idée que le froid est inconfortable, qu’il dérange et qu’il est un mal obligé pour apprécier l’été.

C’est ennuyeux de se vêtir autant pour sortir alors qu’on va se geler. Oui, tout à fait. C’est pourquoi s’habiller avec plusieurs couches de vêtements de sous- et survêtements est la chose à faire. Tant qu’à se vêtir pour sortir, aussi bien le faire pour y être longtemps. Jouer dehors est un remède, mais vraiment littéralement.

article similaire: RDV: ce que j’aime faire quand il fait froid

3. Savoir bien hiverner

Les animaux qui demeurent actifs l’hiver ont des changements physiques et comportementaux. L’hivernage existe chez l’humain. Nous avons appris à faire des réserves et les conserver, à modifier nos habits pour la saison. Nous savons aussi changer notre alimentation: plus de ragout et de plats mijotés, moins de sandwichs et de salades. Soit.

Peut-être pourrions-nous prendre quelques trucs des animaux semi-hibernants? Oh non pas dormir tout l’hiver, mais ralentir nos activités. J’ai déjà mentionné quelque chose de similaire dans un autre billet, mais voilà: pourquoi travaillons-nous toujours autant en hiver qu’en été? Pourquoi s’attendre à des performances égales dans ces deux saisons? Ça ne vous semble pas plutôt artificiel de se faire croire que l’hiver ne change rien dans nos vies?

Pour finir, savoir bien vivre avec l’hiver passe par son acceptation tel qu’il est, sortir plus souvent et longtemps puis réduire nos performances. Il est un peu erroné de penser que ça ne doit rien changer à nos vies. C’est là que la saison devient lourde à porter: lorsqu’on la traite comme un été raté et décevant.

Sceau hébergement écoresponsable

Laisser un commentaire