Conseil lecture: Jusqu’à l’aube, de Bérengère Delaplace

Ce billet de blog Conseil de lecture présente le roman post-apocalyptique Jusqu’à l’aube, de l’autrice Bérengère Delaplace, paru en 2020.

Résumé

Charlotte, États-Unis.
Molly, une mère de famille nombreuse en pleine crise de la quarantaine découvre qu’elle est de nouveau enceinte. Alors qu’elle se trouve dans le centre-ville, loin des siens restés à la maison, une nouvelle forme de grippe, mortelle et virulente, s’abat sur la population. Ceux qui y succombent se relèvent pour s’attaquer aux rares survivants.

Forcée de s’allier à des inconnus, Molly parviendra-t-elle à survivre et à retrouver sa famille dans le chaos ambiant ?

Des flocons. Il fallait que ce soit cette nuit… La neige n’aurait-elle pas pu attendre encore un peu? C’est Noël, et pour la seconde fois de ma vie, je maudis ce jour. Mon esprit me trahit. Les visages heureux des enfants décorant le sapin se ternissent, comme tous mes souvenirs, qui se décolorent à l’épreuve du temps. J’ai peur d’oublier. Oublier la petite ride qui accentuait le sourire d’Adam, oublier le rire d’Ève, le regard mélancolique d’Ethan, oublier tout… Parfois, je me demande pourquoi je m’accroche encore tant aux dates et m’inflige tout ça.

B. Delaplace

Conseil lecture

Alors, en premier, il y a du gore. Un lectorat plus aguerri apprécira d’ailleurs sa crudité. Il y a aussi des réactions réalistes aux situations qui brisent la normalité. C’est un roman qui coule avec beaucoup d’actions; les scènes s’enchainent, laissent peu de temps pour souffler et ne s’essoufflent pas. Le livre vise le lectorat du genre post-apocalypse zombie et répond à cette demande.

Ensuite, l’histoire suit un seul personnage. Même si cette protagoniste rencontre beaucoup de gens qui vont et viennent, on reste sur Molly et on voit par elle les événements. Le conflit interne du roman est focalisé sur elle seule, ses besoins, ses craintes et ses espoirs. C’est d’ailleurs l’originalité de ce roman; une femme ordinaire, mère au foyer, qui évolue énormément par la pression de survie.

À lire: Entrevue d’écrivain avec Bérengère Delaplace

La style d’écriture permet une aisance qui soutient l’action. Les réflexions sont approfondies lorsque Molly a du temps pour souffler et non autrement. Ses réflexes sont accompagnés de pensées brèves, alertes qui conviennent à une scène plus chaotique.

Tu connais déjà ce livre? Partage-nous tes impressions. As-tu envie de le découvrir?

Se procurer le livre

Amazon

[mailerlite_form form_id=4]

Photo à la une: Joanna Kosinska sur Unsplash

Sceau hébergement écoresponsable

2 commentaires

  1. Ping :Entrevue avec Kevin Bonneville - Marie d'Anjou, auteure

  2. Ping :Conseil lecture: nouvelle rubrique sur le blog! – Marie d'Anjou, auteure

Laisse un commentaire