dissident Narbrocque création univers

Loec, ce Gary Stu

La formation de personnages complets et complexes passe inévitablement par une masse difforme de matière. Lorsque j’ai décidé d’inclure Loec dans mon roman, il est apparu premièrement comme le conjoint de mon héroïne Vièle. J’en avais fait un protagoniste principal au même titre que les autres sans trop me soucier de son rôle et son importance. Après la rédaction complète du premier jet des quatre tomes des Dissidents de Narbrocque, il s’est avéré que Loec, ce cher petit forgeron, n’était rien d’autre qu’un Gary Stu.

Continue reading

Construire un univers I. Culture et langue 306

306. Universelles, les émotions?

Ceci est le tout dernier article sur la création de langue fictive. J’espère que la réflexion que cette rubrique vous a apportée vous a enrichi. Pour conclure la troisième partie sur la culture et le langage, nous allons explorer le spectre des émotions humaines.

Continue reading

Construire un univers I. Culture et langue 305

305. Trouver son temps

S’il existe une notion des plus variables dans les cultures humaines, c’est bien celle du temps. Habituellement exprimer par les verbes — mais pas que — la temporalité s’exprime sous différentes perceptions. Cette conception peut s’inscrire dans le vocabulaire d’un récit où simplement dans la manière de décrire les événements.

Continue reading

Construire un univers I. Culture et langue 304

304. Nous étions plus d’un: le pluriel

Ça peut paraitre facile, mais le pluriel, dans la culture, n’est pas seulement l’addition de un plus un. Dans la création de langue, prendre le temps de se demander comment se définit la pluralité peut être très révélateur de la construction mentale d’une communauté.

Continue reading

Construire un univers I. Culture et langue 303

303. Comprendre le genre et l’âge

Peu importe la culture des êtres humains, il y a toujours quelque part une catégorisation. Celle-ci s’intègre dans un ensemble avec ses logiques, ses remises en question et ses acceptations. Le genre des individus est une construction et le découpage de l’âge aussi. Ces deux éléments vont donc naturellement se retrouver sous une forme linguistique ou une autre quelque part.

Continue reading

Construire un univers I. Culture et langue 302

302. Mes aïeux et la généalogie

Afin de pouvoir personnaliser une langue fictive, il faut explorer certaines structures culturelles. La plus confortable d’approche pourrait être la généalogie. Les générations, les lignées, les fratries, les liens biologiques et artificiels sont tout autant de méthodes qui permettent de montrer comment une perception du monde se déploie. Il est très simple en fiction — sans même avoir à faire une langue à part entière — de simplement incorporer des mots filiaux particuliers pour tout de suite colorer le texte.

Continue reading
dissident Narbrocque création univers

La Darctier, moi sauvage

J’étais une enfant sauvageonne. Pouce en bouche, yeux noirs sévères et tignasse blonde. J’observais les gens sans sourire, parait-il. Toute mon enfance, je l’ai passée à me faire des cicatrices aux genoux, user mes mains dans la terre, sur l’écorce et le roc. Canif en poche, pieds nus. Si Vièle vient de moi, elle vient de là, cette fillette qui n’avait pas le bon modèle de petite fille, qu’on appelait un garçon manqué.

Continue reading
rendez vous des blogueurs

RDV: Halloween, Samain et Trépas

Pour le rendez-vous mensuel des blogueurs, le thème est à saveur de fêtes… assez glauques, quand on y pense. C’est la période de l’année où le monde des vivants est très près de celui des morts.

Continue reading