Mois de boréale, à Narse

Cette cité me parait immense à m'y perdre. Les rues se croisent comme des racines, les yourtes de pierres et de bois sont disposées comme une semence lancée en l'air. Si organique, étrangère à Bord-Loppe avec ses compartiments carrés, bien cordés sous le roc.